L’œuvre du temps

L’Entre-deux-Mers a su conserver la mémoire des pierres. Ses monuments racontent une histoire embellie par les siècles. Ce passé prestigieux s’inscrit dans l’imposante architecture du château ducal qui surplombe les remparts de Cadillac, la noblesse néo classique du prieuré bénédictin de La Réole ou l’adorable cité médiévale de Rions. On le découvre, miraculeusement préservé, dans les mosaïques d’une villa gallo-romaine proche de Loupiac ou sur les chapiteaux sculptés de l’abbaye de la Sauve-Majeure, chef d’oeuvre de l’art roman. S’il est un patrimoine vivant, c’est bien celui des bastides, à l’image de celles de Sauveterre-de-Guyenne, de Blasimon, de Créon ou de Monségur. Les arpenter, c’est admirer le génie des bâtisseurs de l’âge médiéval qui ont inventé dans leurs murs une ville nouvelle en Occident.

Langue